Rio de Janeiro !

le

Avant de mettre les pieds à Rio, nous avons passé quelques jours dans une île appréciée des cariocas pour le week-end. Située à 2h30 de route + navigation, Ilha Grande est une grande île (ha, ha) sans voiture perlée de baies aux sublimes plages et coiffée de montagnes couvertes d’une forêt dense et tropicale (Mata Atlântica).

IMG_3921
Arrivée à Vila do Abraão, principal village de l’île.

Pas besoin de vous faire un roman : bronzettes, baignades, déjeuners les pieds dans l’eau, balades en forêt et tours de bateau sont les mots-clés de la semaine. Tout avait pourtant mal commencé avec 2 jours d’une pluie intense et continue. Je vous jure, on était à deux doigts de remettre nos sacs sur le dos. Mais comme l’endroit est réputé pour abriter quelques unes des « plus belles plages du Brésil », nous avons pris notre mal en patience. Et on a eu raison. Le reste de la semaine nous a offert un beau soleil et on en a bien profité.

IMG_4012
La plage « Lopes Mendes », citée parmi les plus belles du Brésil
IMG_3948
Tudo bem no Brasil !

IMG_4062

Après cette semaine éprouvante, direction Rio ! Nous avons choisi de loger dans le quartier de Copacabana, à deux pas de la plage, dans une auberge de jeunesse (sic) judicieusement nommée Cabana Copa. Ce choix n’est pas vraiment liée à la plage elle-même mais plutôt à la sûreté du lieu très fréquenté en journée. Faut dire que l’on nous a tellement répété de faire attention que l’on a pris un maximum de précautions.

La plage, en pleine ville, est magnifique, plus de 4km de long, tout comme sa voisine d’Ipanema. Dommage qu’elles soient bordées de buildings et autres immenses hôtels cimentés plutôt moches. La vie est plutôt rigolote à observer sur la plage : ça boit, ça mange, ça sort les muscles, les fesses, ça joue au « futchebol » et au foot-volley. Je retiendrai une image en particulier : le ballet des dizaines et dizaines de ballons qui sautent en cadence au bord de l’eau.

IMG_4086
Copacabana, en fin de journée, la plage se vide dès la tombée de la nuit (vers 17h en ce moment)

Bien sûr, nous avons visité les incontournables de Rio : d’abord le Pain de Sucre, puis le fameux Christ Rédempteur qui surplombe la ville en haut du mont Corcovado. Des points de vue exceptionnels sur la ville nichée dans la baie, elle-même encastrée par des montagnes luxuriantes. La une de ce billet est prise depuis le Corcovado.

IMG_4112
Le Pain de Sucre et son téléphérique vus depuis le mont Urca, première étape de l’ascension
IMG_4137
Le mont Urca et la ville depuis le Pain de Sucre
IMG_4128
La vue sur Copacabana

La plateforme au pied du Christ est toute petite et ça joue des coudes pour prendre des photos. Manquant de recul, les touristes s’allongent sur le dos pour prendre la famille en photo avec la statue en arrière-plan. Comique. Heureusement que nous sommes en basse saison.

IMG_4239
« God bless you » d’une trentaine de mètres quand même, par un Christ au visage sévère, mais « qui a plein d’amour pour les gens » dixit Jeanne

Les quartiers qui nous ont le plus séduits sont ceux de Santa Teresa et de Lapa. Nous aurions aimé y loger, mais ils sont réputés peu sûrs en fin de journée. Ce sont de vieux quartiers avec des rues pavées et de vieilles bâtisses. Ça monte et ça descend, on y croise le « bondinho », un vieux tramway encore en circulation.

IMG_4142
Déco sympa dans une rue de Santa Teresa
IMG_4145
Le « bondinho »

Dans le quartier de Lapa se trouve un escalier recouvert de faïences venues du monde entier. Une œuvre de l’artiste chilien Selaron en hommage au peuple carioca et brésilien. Nous y avons retrouvé des morceaux issus du métro parisien (avis à la RATP, si vous souhaitez les récupérer…).

IMG_4168
Escadaria Selaron
IMG_4175
Dans le quartier de Lapa

Ces dernières années, beaucoup de travaux ont été entrepris (coupe du monde, J.O.) et le quartier du port a eu droit à un véritable lifting. C’est là-bas que l’on trouve l’architecture moderne et audacieuse du Museu do Amanhã (musée de demain).

IMG_4253 (2)
Museu do Amanhã

Enfin, comme à Buenos Aires, difficile pour moi de venir à Rio sans aller voir un match de « futchebol » dans l’enceinte du mythique Maracanã, rénové il y a 4 ans. Par chance, Flamengo, club le plus populaire de Rio, jouait une partie de championnat pendant notre séjour. Une ambiance moins « chaude » qu’à la Bombonera mais tout de même festive et bruyante avec un public qui s’enflamme au moindre dribble.

IMG_4207
Maracana, le 21 avril.  Flamengo 2 – 0 America MG

Pour conclure sur Rio, avouons que notre avis est partagé, mitigé. D’un côté, une ville située sur un site naturel vraiment exceptionnel, magnifique. D’un autre côté, une urbanisation très verticale avec beaucoup d’immeubles plutôt hideux. Et quand il s’agit de vieux quartiers avec de vieilles bâtisses, ces dernières sont, pour la plupart, dans un état de délabrement (très) avancé.

Ce qui pèse aussi dans la balance, c’est le sentiment d’insécurité (réel ou perçu). Il est en tout cas matérialisé par la présence de militaires sur le qui-vive, aux visages masqués et armés jusqu’aux dents (en comparaison, nos patrouilles sentinelles ont l’air d’agents municipaux en balade). Il y a aussi les voitures de police qui circulent toujours avec la fenêtre passager ouverte avec le fusil d’assaut qui dépasse. Flippant.

Bref, pour ces raisons, nous ne sommes restés que 4 nuits et avons pris la direction de Buzios, 170 km plus au nord. Il s’agit d’une des stations balnéaires les plus connues du Brésil, popularisée par Brigitte Bardot dans les années 1960. Une statue a même été érigée à son effigie. C’est ici que la jet-set se retrouve pour faire la fête en pleine saison. Un Saint-Tropez bis, quoi. Au delà du côté « people », Buzios c’est d’abord un très beau site : une péninsule de 8 km de long, encerclée d’îles, comptant plus de 20 plages dans tous les styles.

De quoi passer une bonne semaine avant de nous envoler pour Salvador de Bahia et découvrir le nord du pays.

map4
Notre parcours sur une carte !

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Isabelle dit :

    Je suis bien d’accord avec vous, ce n’est vraiment pas la ville qui me tente mais vos photos sont superbes. J’espère que vous allez bien tous les 4.
    Aujourd’hui, tempête de pluie, de neige, de vent… tout y est et il fait très froid au bureau (le chauffage est au ralenti !!!).
    Dans deux semaines, nous partons aux USA : je suis très impatiente
    Bisous à jeudi et aux trois vendredis !!!!

    J'aime

  2. Bosson dit :

    Coucou,
    Déjeuner rue de Bizy chez Marie et René avec Josette et Brigitte (Souchier). Très beau soleil aujourd’hui on va prendre le café sur la terrasse et on vous envoie plein de bisous de VERNON.
    Maman

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s